Un parasite occulaire dans les fruits ! Alerte en Suisse

Un parasite occulaire dans les fruits ! Alerte en Suisse

Les vers, ça rebute.

Cependant, comme pour tout, il existe quelques exceptions et les parasites ne dérogent pas à la règle. 

Thelazia callipaeda

 Thelazia callipaeda Thelazia callipaeda

C'est le terme technique utilisé pour désigner le ver oculaire, qui a été découvert pour la première fois en Italie en 1989.

Depuis, il se propage assez rapidement, notamment parmi les chiens et les renards.

Que sont ces vers occulaires ?

Le ver oculaire est un parasite dangereux pour les animaux et les êtres humains. Cependant, en Suisse, personne n'a encore été infecté par ce fameux ver oculaire ! Et dans toute l'Europe, seul quatre cas ont été recensés jusqu'à présent.


Le parasite est né en Asie, d'où il s'est ensuite propagé en Europe. 20min.ch s'est entretenu à ce sujet avec le Dr Manuela Schnyder. Le Dr Schnyder travaille à l'Institut de parasitologie de l'Université de Zurich et connaît bien le parasite asiatique. Jusqu'à présent, elle a déjà pu constater qu'environ un chien sur dix et 7% des renards dans le sud du Tessin ont été infectés par le ver oculaire.

 

Voici comment ce parasite arrive a être aussi dangereux pour l'homme : les larves du ver oculaire pénètrent dans l'organisme par l'intermédiaire des mouches de fruits. Les températures  chaudes (souvent de mai à octobre) sont propices à la prolifération de larves

 

Lorsque le parasite est dans l'oeil, il va réussir à survivre en se nourrissant du liquide lacrymal. Les conséquences pour l'œil peuvent être dévastatrices : Les tissus oculaires peuvent subir des dommages permanents. De plus, des inflammations (par exemple conjonctivite, inflammation de la cornée), une hypersensibilité à la lumière ou des écoulements oculaires peuvent survenir. Un œil trouble peut également être un signe d'infection par le parasite.

 

On ne peut d'ailleurs voir les vers qu'une fois qu'ils ont atteint leur taille adulte (jusqu'à deux centimètres de long). Avant cela, seul un examen précis par un ophtalmologue peut montrer si l'œil est atteint. Si l'infection est avérée, le ver est éliminé à l'aide de médicaments ou d'une opération de l'œil. Pendant ce temps, le corps produit des substances de défense et tente ainsi d'éliminer le ver. De ce fait, il n'est pas possible de porter des lentilles de contact.

Si tu penses avoir un ver oculaire, consulte immédiatement ton ophtalmologue !

Un diagnostic précoce permet de lutter efficacement contre le parasite et d'éviter les dégâts.

Que ce soit chez l'animal ou chez l'homme : comment éviter une infection ?

Le professeur Dr. Domenico Otranto expert en maladies parasitaires chez les animaux à la faculté de médecine vétérinaire de Bari, en Italie, recommande une prudence particulière, surtout dans les régions à risque (Afrique centrale, Chine). Comme les mouches de fruits transmettent les larves de l'ophtalmie, les insectifuges sont un premier moyen d'éviter une infection.

Il est également conseillé de s'isoler la nuit avec une moustiquaire, de fermer les fenêtres et de garder la chambre relativement fraîche.

 

Les photos de l'article ont été mises à notre disposition par le professeur Dr. Otranto.